L'équipe "C'est Réglé !" témoigne

Fraichement arrivés à Sciences Po Bordeaux à la rentrée 2019-2020, en 3ème année, quatre étudiants décident de s'attaquer au sujet complexe de la précarité menstruelle. Un an après, le groupe témoigne sur cette grande aventure.

Qu'est-ce que "C'est réglé!", votre projet collectif de 3ème année ?

De par ce projet, nous avons souhaité apporter une solution, à notre échelle, à la précarité menstruelle étudiante. En effet, les études menées à l’échelle nationale, tout comme celles que nous avons personnellement réalisées au sein de l’établissement, nous montrent que cette précarité est un problème bien réel qui empêche une partie des étudiantes de vivre leur scolarité dans des conditions optimales. C’est pourquoi, nous avons souhaité garantir un accès gratuit à des protections menstruelles de qualité au sein de l’établissement. Nous avons ainsi fait appel à l’entreprise Marguerite & Co pour mettre en place des distributeurs de protections hygiéniques bio à Sciences Po Bordeaux dès Septembre 2020.

Que retenez-vous de cette aventure ?

Nous n’avons au final retenu que du positif de cette expérience. Tout d’abord, ces quelques mois ont été très professionnalisant pour nous, ils nous ont permis d’apprendre à mener à bien un projet concret et à gérer les difficultés et les imprévus qui accompagnent nécessairement une telle expérience. Malgré tout ce que ce projet nous a apporté, ce que nous en retiendrons le plus est la joie d’avoir pu mettre en place ce système de lutte contre la précarité menstruelle qui permettra d’aider des personnes dans le besoin d'années en années. Ces quelques mois ont donc avant tout été une aventure humaine pour nous, et l’envie de recommencer une expérience de ce genre est très présente.

Un grand bravo aux porteurs de ce projet :

Raphaëlle Renaudin, Daphné Macouillard, Nicéphore Ibanez-Coiron, Alice Guillo